CHS

Actions du service

Le Centre d’Hébergement de Stabilisation a pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement, l’accompagnement et l’insertion sociale des personnes en recherche d’hébergement ou de logement, l’accès aux soins afin de leur permettre de retrouver une autonomie personnelle et sociale.

Ces personnes en grande précarité sociale et sanitaire, habituellement accueillies en CHU dans des conditions difficiles (remise à la rue le matin, chambres à plusieurs…) peuvent ainsi bénéficier de :

  • un hébergement de durée moyenne à l’hôtel
  • un accompagnement individualisé, qui soit facteur de reconstruction, de sentiment de sécurité, de lien, d’attachement, de revalorisation de l’image de soi et de désirsun accès facilité au soin de leur problématique addictive et de santé (CSAPA Charonne
  • Pour mettre en œuvre ces missions, le CHS met à disposition du résident :
    un hébergement en hôtel

Un accompagnement socio–éducatif :

  • un soutien à l’insertion professionnelle
  • un soutien à la vie quotidienne
  • une aide à la recherche de logement ou d’hébergement
  • une aide à la promotion de la santé et à l’accès aux soins

Ainsi, grâce à la mobilisation de ses moyens propres et à un partenariat actif, le CHS assure un accueil personnalisé aux personnes reçues. Elles sont soutenues dans leurs démarches administratives dans l’objectif d’établir ou de les rétablir dans leurs droits et de favoriser leur insertion sociale et professionnelle. Ces actions ne peuvent être engagées et conduites à leur terme qu’avec l’adhésion et la participation active des usagers du CHS.

Modalités d'accueil

Les modalités d’accueil de la personne sont déterminantes pour l’accompagnement et la prise en charge par le CHS. Il convient notamment :

  • De décrire de façon la plus précise possible les conditions et les modalités de l’admission, de la prise en charge et du suivi
  • De détailler tous les documents qui seront utilisés dans le cadre du suivi, documents sur lesquels les 2 partis pourront se référer, s’appuyer tout au long de séjour

Suite à l’appel du SAMU Social qui nous présente succinctement la situation de la personne, celle-ci est accueillie le jour même dans les locaux du CSAPA. Ce premier accueil est déterminant tant pour la personne accueillie que pour l’intervenant qui la reçoit.

Le premier accueil est l’occasion d’établir un premier contact avec la personne orientée par le SAMU Social ou par les partenaires. Après avoir exposé les missions et les fonctions du dispositif, nous décrivons la structure. Nous incluons dans cette présentation celle du CSAPA dont l’usager peut bénéficier des services, dans le cadre d’une prise en charge globale, associant au suivi social du CHS, un suivi auprès d’un psychologue, de médecins généralistes et psychiatres, ou d’un conseiller juriste. Nous les informons aussi que plusieurs ateliers thématiques sont à leur disposition, des sorties organisées et la possibilité de bénéficier de sorties spectacles sur réservation via Culture du Cœur.

Suite à cette présentation de la structure d’hébergement, et l’équipe qui la compose – une coordinatrice, une éducatrice et une assistante sociale – nous leur remettons trois documents :

  • le livret d’accueil
  • le règlement de fonctionnement
  • la charte des droits et liberté des usagers

L’Association Charonne a signé en 1997 une convention avec la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Paris dans le cadre de l’action « Urgence Sociale- Programme Pauvreté Précaire par l’hébergement en hôtel ». Au 1er aout 2007, le service a changé de statut pour devenir un centre d’hébergement et de stabilisation. Les modalités d’hébergement ainsi que l’accès à celui-ci restent identiques. Elles permettent un hébergement en chambre d’hôtel pour un public en situation d’errance et en grande précarité, et présentant des problématiques addictives.

L’entrée sur ce dispositif se fait sur appel au SAMU Social de Paris. Si lors de cet appel, la personne déclare présenter une problématique d’addiction et après une évaluation par l’intervenant du 115, elle sera orientée, en fonction des places disponibles, vers le CHS de l’Association Charonne.

La capacité d’accueil est de 25 places dont 5 directement gérées par l’équipe du CHS. Ces 5 places sont à disposition pour des personnes orientées soit par les différents services et établissements de l’Association Charonne, soit par les différents partenaires. Les places inoccupées après 15h par le SAMU Social de Paris relèvent également de la gestion de l’équipe du CHS de Charonne.

La spécificité de cet hébergement en direction d’un public usager ou ex-usager de substances psychoactives, fait que les différents partenaires travaillant avec ce public, mais aussi les dispositifs de droit commun, le sollicitent régulièrement. En 2011, 130 demandes ont ainsi été formulées en direct au CHS, dont 11 seulement ont pu être satisfaites. Pour 23 personnes (18 hommes et 5 femmes), les demandes étaient inadéquates, mais pour les 107 autres demandes (89 hommes et 18 femmes), le motif de refus était le manque de places disponibles.

Deux conventions de partenariat sont signées depuis plusieurs années; l’une pour 2 places avec l’Espace Murger de l’hôpital Fernand Widal, afin d’accueillir des patients usagers de drogues qui se sont ou vont s’engager dans une démarche de soins, l’ autre avec le CHS André Jacomet pour des personnes dont la prise en charge à l’hôtel n’est pas adaptée car ce type d’hébergement renvoie à un isolement parfois insupportable pour un certain public habitué aux structures collectives. L’équipe du CHS continue d’assurer le suivi social des personnes orientées. La prise en charge de ces usagers fait l’objet d’un contrat individuel de prise en charge, et ils bénéficient des mêmes prestations que les personnes directement hébergées par le CHS.

Coordinatrice : Françoise Moizan

Assistante sociale : Marie Ange Lenne

Éducatrice : Lorelei Bratescu Volante

Directrice : Catherine Pequart

Sous directrice : Hélène David

Coordinatrice : Françoise Moizan