Actualités

Le Before #2 Session Analyse de produits

Ce Mardi 29 novembre le laboratoire mobile de Sida Paroles et de la Boutique 18 se déplaceront jusqu’à nous, pour expliquer en live comment fonctionne l’analyse de produits par CCM et nous montrer les intérêts mais aussi les limites de la technique.

Un doute sur un prod? des effets indésirables ressentis? Venez déposer vos échantillons de produits lors du B4, l’équivalent d’une tête d’allumette de votre produit suffit pour le faire analyser, connaître les produits actifs qui le composent et prévenir les risques.

Entrée libre au 9 rue Beaurepaire, Métro République, 75010 Paris

Prends une serviette, on s’en va…

Cet été en juillet et août, les stagiaires de la Boutique 18 ont proposé d’organiser des activités culturelles, ludiques et /ou sportives à destination des usagers de la boutique.
Ces sorties ont eu pour but, dans un premier temps de permettre aux personnes accueillies de s’extraire un temps donné du CAARUD, de la Porte-de-la-chapelle et des habitudes liées au contexte du quartier ; puis dans un second temps de permettre aux acteurs de l’établissement, usagers comme professionnels, de se rencontrer autrement, en dehors du cadre quotidien.

Vous trouverez le rapport des activités estivales dans la suite de l’article.

Circulation de comprimés d’ecstasy fortement dosés en MDMA

Fin juin, le dispositif TREND a été informé d’une saisie de 35 comprimés de trois sortes différentes dont des comprimés verts de type « trip advisor », non sécables. Ils étaient vendus dans un établissement de nuit parisien à 10 € l’unité.

L’analyse de l’un d’eux par l’Institut National de Police Scientifique a montré qu’il était fortement dosé et
contenait 240mg de MDMA, soit le double des moyennes observées en 2015 dans les comprimés d’ecstasy (teneur variant entre 113 et 125 mg base – données STUPS, INPS 69, OFDT).

 

 

Analyse de drogue mobile

L’association Charonne en partenariat avec l’association Sida Paroles lance un dispositif expérimental : l’analyse de drogue en antenne mobile à Paris.

Un pharmacien accompagné de deux professionnels de l’addiction se rendent donc  sur différents sites de vente ou de consommation avec un camion doté d’un laboratoire d’analyse.

Le pharmacien procède donc à une identification des substances actives grâce à la Chromatographie sur Couche Mince (CCM) et peut via ce procédé, donner une réponse 30 minutes après le dépôt du produit.

Il s’agit pour les professionnels d’apporter une information précise sur les produits consommés (produits de coupes, compréhension des différentes substances actives qui compose le produit) et de déconstruire les croyances et mythes autour des drogues.

Pour les professionnels, c’est aussi un formidable levier pour aborder les consommations sous un angle scientifique. Cela permet de parler plus librement des « bad trip », des mises en danger et des croyances erronées de certains usagers autour des produits de coupes où de la composition de certaines drogues.