Actualités

La boutique 18 ferme ses portes.

Le CAARUD Boutique 18 Porte de La Chapelle a du fermer ses portes vendedi 27 faute de relocalisation.

Son bail a été (en toute légalité) amputé de cinq mois par la ville de Paris au vu d’une urgence à la démolition du site en préparation de l’implantation du futur campus condorcet, chantier dont nous suivrons le calendrier avec la plus grande attention.

Le CAARUD réouvrira – croyons le – dans les semaines qui viennent quand un ou des sites adéquats auront été enfin trouvés.

Migrations, Précarités, Dispositifs : 10 ans de réflexions

Equipe Bociek de l’Association Charonne présente :

« Migrations, Précarités, Dispositifs : 10 ans de réflexions »

Le 13 décembre 2017 à 9h-17h00

Dans les locaux de MAS 10-18, rue des terres au curé, Paris 13ème

 

Inscription et renseignements au colloque.bociek@charonne.asso.fr

 

Les figures de la migration sont multiples et les trajectoires qui les composent, complexes. Cette complexité ne s’épuise pas dans les chemins qui traversent la précarité sociale et l’exclusion. Des personnes de tous pays, venant de contextes différents peuvent se retrouver dans ces situations de déshérence. Les explications sont nécessairement multi-factorielles même si certains contextes semblent être les dénominateurs communs: les mondes perdus (ruraux, milieux industriels et ouvriers, …), les guerres et conflits armés, des changements radicaux (familiaux, sociétaux). Si bien qu’il semble difficile de quitter ce pays qui n’est déjà plus.

La question taraude les professionnels accueillant ces migrants précaires: pourquoi rester ici dans cette situation? Ne serait-il pas mieux chez lui? D’autant que nombre de ces personnes ne veulent ou ne peuvent apprendre la langue du pays d’accueil. Comment les accueillir alors? Dans quel but? Retour au pays ou “intégration”?

Point de vue de Kery James sur les consommations

« Un nuage de fumée me contient
Dans un simple joint, ma rage je contiens
Un liquide nocif m’atteint puis soudain, le malin qu’il contient déteint sur mes traits
Là, tout devient abstrait, je tire un trait sur le respect
Là, tout devient abstrait, je tire un trait sur le respect
Mon âme clame que l’on plane
Dans une atmosphère de drame on rame »

Femmes et addictions

Nicolas Prisse, nommé début février président de la MILDECA a choisi pour sa première prise de parole public de se rendre à l’espace femmes de la boutique 18 situé à la porte de la chapelle, au nord de paris, dans le 18em arrondissement, à l’occasion d’une conférence de presse présentant un guide pour améliorer l’accueil et le suivi des femmes consommatrice de drogues.

Le guide de 102 pages est téléchargeable ici :

Nicolas Prisse a rappelé que les femmes constituaient un public prioritaire du plan gouvernemental 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives.