Présentation du dispositif d’analyse de drogues de l’association Charonne

(Merci de patienter pour le temps de chargement)

Depuis 2009, l’association Charonne coordonne le dispositif SINTES Paris (Système d’identification national des toxiques et substances) pour l’OFDT (Observatoire francais des drogues et toxicomanies).

SINTES propose une analyse qualitative et quantitative des drogues. Le délai d’obtention des résultats est long (2 à 3 semaines) et les analyses sont accessibles selon des critères définis par l’OFDT, répondant à des objectifs d’observation du marché parallèles et de veille sanitaire.

La composition des produits issus du marché parallèle étant une préoccupation constante des usagers au delà des critères d’observation et de veille sanitaire, l’association Charonne a souhaité mettre à disposition des usagers un autre outil d’analyse de drogue, complémentaire de SINTES, afin de réduire les risques liés aux usages.

Cet outil permet une analyse qualitative des drogues (présence ou absence des produits pharmacologiquement actifs) dans un délai court (délai d’obtention des résultats de 48h) et sur simple demande des usagers, avant ou après consommation (tout usager ou personne souhaitant faire usage d’un produit peut avoir accès à cet outil d’analyse, dans une perspective de RDR)

Ainsi depuis 2012, dans le cadre d’un partenariat conventionné avec Médecins du Monde puis l’association Sida Paroles, trois établissements de l’association (2 Caarud et 1 Csapa) proposent donc aux usagers un dispositif global d’analyse de drogues.

Depuis 2013, le CAARUD Freesonne (Oppelia) participe au programme SINTES en lien avec l’association Charonne et organise une demi-journée annuelle d’analyse CCM sur site, dans le cadre de leurs partenariat conventionné avec Sida Paroles.

Ce dispositif global s’inscrit dans les missions des acteurs de terrain, conformément à la loi santé 2016, et présente des objectifs partagés entre Charonne et Freesonne :

  1. Reconnaitre et accompagner les personnes ne pouvant pas ou ne souhaitant pas abandonner les consommations de substance psychoactives
  2. Apporter des informations objectives sur le contenu des drogues consommées ou souhaitant être consommées par les personnes rencontrées.
  3. Répondre aux préoccupation des personnes, dans une démarche d' »aller-vers ».
  4. Participer à la veille sanitaire (flux descendant et ascendant, nécessitant l’implication des usagers), en lien avec l’ARS
  5. Contribuer à la formation continue des intervenants, par les usagers, sur les évolutions des usages et pratiques

En pratique, et dans une démarche d’éducation à la santé, deux entretiens sont proposés aux usagers : L’un dans le cadre de la collecte de produit, et l’autre dans le cadre de la restitution du résultat. Des fiches d »évaluations sont remplis lors de ces entretiens, décrivant les thèmes abordés avec les usagers.

Une fois par an, l’association Charonne participe à une journée d’échange programmée par MdM, afin de mettre en commun leurs avancées et difficultés de terrain avec l’ensemble du réseau national porté par MdM (13 partenaires hors Île-de-France)

Depuis Aout 2016, l’unité mobile du Caarud B18 de Charonne intègre le laboratoire de l’association Sida Paroles et expérimente l’analyse de drogues in situ, réduisant ainsi encore les délais de résultat (30 minutes) et permettant aux usagers de découvrir concrètement l’outil d’analyse utilisé.

Services concernés : Antenne mobile, Caarud République, Espace femmes, Espace mixte, Le CSAPA,
Partarger sur :